Les 8 erreurs les plus fréquentes dans la construction de stands

Une femme au look business au téléphone cherche des erreurs dans la construction du salon

Des stands d’exposition encombrés, des graphiques publicitaires flous ou pire encore : une alimentation électrique insuffisante sur le stand. En tant qu’experts en construction de stands, nous connaissons chez SYMA tous les écueils possibles et pouvons vous aider à les éviter habilement dès le début. Dans cet article, nous vous présentons ce que nous considérons comme les 8 erreurs les plus fréquentes dans la construction de stands d’exposition, afin que nous puissions les éviter ensemble.

1ère erreur dans la construction d’un salon : commencer la planification trop tard

L’erreur cardinale dans la planification d’un salon est d’être défaillant. Plus tôt on commence à planifier avant le salon, mieux c’est. Le processus de planification implique toujours beaucoup de questions, de bricolages, de discussions, de rejets et de nouvelles conceptions. Chaque lieu d’exposition et chaque fournisseur a des délais précis qu’il convient de respecter, faute de quoi les coûts peuvent rapidement augmenter. Pour une participation bien pensée à un salon, il est donc indispensable de prévoir un délai suffisant afin d’éviter que des problèmes de dernière minute ne viennent anéantir le précieux travail accompli.

2e erreur : choisir la mauvaise foire

Au début de toute planification d’un salon ou d’un stand, il faut choisir le format approprié. Si vous vous présentez au mauvais endroit et au mauvais moment, vous gaspillez des ressources importantes. Les questions à clarifier absolument sont donc les suivantes : le salon visé est-il le bon pour votre projet ? Votre groupe cible est-il présent sur le salon ? Le format du salon vous permettra-t-il d’atteindre la portée souhaitée ? Nous vous aidons volontiers à prendre cette décision en vous proposant un stand d’exposition parfaitement adapté à vos objectifs et à la taille de votre entreprise.

3e erreur : planification budgétaire optimisable

Pour tout projet de construction d’un salon, il est essentiel de définir clairement le budget au préalable, en tenant compte, dans le meilleur des cas, des éventuels coûts imprévus à court terme. D’après notre expérience, les demandes de modification n’apparaissent parfois que dans les moments finaux de la mise en œuvre ou ne peuvent être exprimées par le client qu’à ce stade. Pour ces situations, il est conseillé de prévoir un petit poste de réserve dès la planification budgétaire initiale.

Pour la base de calcul du constructeur de stands, il est important et décisif que vous, le client, puissiez communiquer vos souhaits et vos idées de manière concrète dès le début de la phase de planification (dans la phase de briefing), plus il sera facile pour le constructeur de stands de fournir une estimation des coûts pertinente et réaliste.

4e erreur : indication imprécise des pantographes

Un autre grand classique parmi les sources d’erreur dans la construction de stands : les appareils électriques. Si tous les appareils électroniques et leur emplacement sur le stand ne sont pas pris en compte et planifiés correctement, il peut en résulter de sérieux problèmes pendant l’événement. Ce sont surtout les capteurs de courant puissants, comme les chaudières à saucisses et à eau ou les grandes machines à café, qui sont facilement oubliés dans la phase de planification. C’est pourquoi notre équipe de construction de stands doit vraiment tenir compte de tous les appareils et pantographes qui seront utilisés sur le stand lors de la planification électrique. En effet, une fois le stand entièrement monté, il peut s’avérer ennuyeux, coûteux et parfois même impossible de défoncer le sol.

5e erreur : Planification négligente du transport

En tant que constructeur de stands, nous calculons, sur la base du design du stand approuvé par le client, le volume total de matériel d’exposition, sur la base duquel le transport vers et depuis le lieu d’exposition sera organisé. Ces coûts logistiques se retrouvent donc dans l’offre du constructeur de stands.
Le transport d’objets exposés par les clients, de documents publicitaires, d’appareils électriques, etc. n’est prévu pour aucun de ces transports et n’est pas non plus calculé dans l’offre.
Si vous souhaitez donner des marchandises à transporter au constructeur du salon, veuillez l’en informer à temps – cela peut éviter bien des malentendus et aussi des frais !

6e erreur : matériel publicitaire de mauvaise qualité

Si vous prévoyez d’utiliser du matériel publicitaire imprimé, comme des bannières, des toiles ou autres, pendant une période prolongée, faites attention : le matériel peut facilement devenir cassant ou perdre sa forme pendant le stockage. Contrôlez toujours au préalable l’état des matériaux. En ce qui concerne les graphiques, photos, vidéos, PDF et autres données numériques, vous devez toujours, en tant que client, vérifier leur qualité, leur exactitude et leur intégralité avant de les remettre à l’imprimeur, car ce contrôle n’est pas du ressort de l’organisateur du salon.

7e erreur : Stand d’exposition entièrement nettoyé

Les surfaces de stand sont volontiers remplies d’objets exposés et de cadeaux publicitaires, à tel point que l’on se croirait dans une foire. Ce qui se cache souvent derrière : un conflit interne entre le marketing et la vente. Déterminez donc à l’avance quels sont les éléments d’exposition que vous souhaitez absolument avoir physiquement sur votre stand et ceux qui peuvent être complétés virtuellement, par exemple. Les stands d’exposition pleins sont peu attrayants, surchargés et entraînent en outre des frais de transport et des coûts plus élevés.

8e erreur : comportement incorrect du personnel du stand

Formez votre personnel de stand ! Cela donne une impression de professionnalisme et de cordialité dès le premier « accueil ». Ainsi, une apparence uniforme et propre et un sourire amical sont déjà le premier succès sur le stand. En outre, l’équipe doit avoir un bon sens de l’équilibre entre « activité » et « retenue ». Un personnel trop actif ou non impliqué peut avoir un effet dissuasif sur les visiteurs du salon. En outre, les professionnels présents sur le stand doivent être précis lorsqu’ils prennent les coordonnées de clients potentiels. Mot-clé : suivi.

Notre rôle est d’attirer l’attention sur toutes ces sources d’erreur dès la phase de briefing et de communiquer toutes les informations nécessaires dès le début, afin que l’ensemble de la planification du stand, de la première esquisse au stand fini, puisse se dérouler sans problème et en toute sérénité. Contactez notre équipe d’experts et obtenez les meilleures idées pour votre prochaine participation à un salon.

Actualités

Informations juridiques

Bulletin d'information

Recevez les dernières mises à jour

Copyright © 2022 - Designed by SYMA.
Change your region