La présentation parfaite : ce qui fait un bon sol de stand d’exposition

Sol de stand d'exposition SYMA

La mise en place parfaite d’un stand d’exposition a besoin d’une base stable, fonctionnelle et visuellement attrayante, sur laquelle il peut s’appuyer et déployer un maximum d’effets. On a tendance à négliger le sol des stands d’exposition, alors qu’il s’agit d’une composante importante de la conception et de la planification, et donc de la base d’une présence réussie au salon – et qu’il vous laisse l’embarras du choix quant aux possibilités d’aménagement créatives.

Dans cet article, nous allons donc discuter étape par étape de ce qui est important lors du choix du sol.

L’effet du sol sur un stand d’exposition

Au début, il faut penser à tout ce que le sol doit supporter lors d’un salon. Des milliers de personnes intéressées, souvent pendant plusieurs jours, entrent sur votre stand et s’y déplacent. Le système électrique, les câbles LAN et autres connexions sont placés sous la zone du sol, ce qui évite de trébucher. Les meubles et les objets exposés, parfois lourds, sont placés et déplacés sur les fondations, qui doivent en outre s’intégrer visuellement dans l’image globale du stand d’exposition.

Il y a donc plusieurs choses à prendre en compte lors du choix du sol d’un salon. Et son impact ne doit en aucun cas être sous-estimé, car ce détail apparent peut faire toute la différence. Le sol d’un stand d’exposition peut attirer l’attention, être constitué d’un matériau séduisant et doux qui invite à s’attarder, optimiser l’acoustique dans le hall ou dissimuler habilement les dispositions techniques nécessaires pour que votre présence au salon soit parfaite.

Critères pour un choix approprié

Avez-vous pensé à tout ? Du matériau du sol à sa couleur en passant par son caractère antidérapant : avant de choisir les fondations de votre stand, cette liste de contrôle vous aidera à peser tous les critères importants.

  • Stabilité : pour un stand d’exposition parfait, il faut une base solide. Si le support ou le revêtement de sol est instable, se déforme ou est glissant, cela compromet non seulement la réussite du salon, mais aussi la sécurité de l’équipe et des visiteurs.
  • Résistance : de nombreux pas et un poids parfois énorme doivent être portés – et ce, la plupart du temps, pendant plusieurs jours. Si, en outre, le sol est réutilisé lors d’autres événements, la limite de charge doit être encore plus élevée et supporter plusieurs montages.
  • Montage et démontage : rapidité et simplicité sont ici les mots magiques. En effet, si la pose du sol est particulièrement complexe, il faut prévoir plus de temps et donc plus de frais. En outre, l’usure après chaque montage et démontage doit être aussi faible que possible, afin que le sol puisse être utilisé plus d’une fois, dans une optique de durabilité.
  • Protection contre l’incendie : des accidents peuvent toujours se produire, surtout là où des appareils électriques sont en jeu. Lorsque de nombreuses personnes sont réunies, il faut donc toujours minimiser les risques. Avec un sol en matériau certifié B1, c’est-à-dire difficilement inflammable, vous êtes du côté de la sécurité.
  • Le nettoyage : Lors du choix du sol du salon, pensez à tous les scénarios possibles, car une tasse de café est vite renversée et des milliers de paires de chaussures ne passent pas inaperçues. Le sol est-il facile et surtout rapide à nettoyer ? Informez votre personnel de stand à ce sujet et préparez les ustensiles nécessaires au cas où, afin d’éviter que de telles situations ne se produisent aux dépens du conseil.
  • Durabilité : un mot clé de nos jours. Veillez à utiliser des matériaux respectueux de l’environnement , cela contribue non seulement à l’image positive de votre entreprise, mais vous permet également d’avoir la conscience tranquille. De plus, les sols réutilisables sont également judicieux d’un point de vue économique.

Last but not least, la question se pose naturellement de savoir quel effet concret vous souhaitez obtenir avec le sol. Pour l’aspect et l’effet du sol de stand, c’est surtout le choix du matériau approprié qui joue un rôle important.

Le bon matériau pour le sol du stand

De la moquette au PVC en passant par le bois véritable : les possibilités de choix des matériaux sont innombrables, en fonction du concept global, des exigences techniques et du budget disponible. Ainsi, le sol d’un salon peut empêcher les reflets indésirables de la lumière, atténuer le bruit ambiant et même faire en sorte que la station debout et la marche prolongées sur le salon fatiguent moins les pieds.

Du classique au créatif

La variante classique est le plus souvent le tapis en reps ou en velours, qui est relativement bon marché et disponible dans de nombreuses teintes. La moquette sur un stand d’exposition crée une ambiance chaleureuse, un piétinement doux et peut valoriser l’acoustique souvent difficile du hall d’exposition. Il faut faire attention au choix de la couleur, car des traces disgracieuses restent souvent après peu de temps sur des tons trop clairs.

Ceux qui souhaitent faire preuve de créativité opteront pour un sol en vinyle. Il est bon marché, robuste et facile à nettoyer, il peut donc être réutilisé sans problème et surtout, il peut être imprimé avec n’importe quel modèle ou motif dans le design de l’entreprise. Les sols en PVC peuvent être posés directement, mais, tout comme les moquettes, ils ne sont pas très durables.

Les matériaux respectueux de l’environnement sont par exemple le liège, le linoléum ou le bois véritable. Comme ce dernier est certes un excellent matériau, mais qu’il est assez cher à l’achat, de nombreux exposants de salons optent plutôt pour des stratifiés imitation bois. L’avantage n’est pas seulement le look élégant, mais aussi et surtout l’aspect durable, car ces sols sont entièrement ou en grande partie composés de matières premières renouvelables et recyclables.

La variante fonctionnelle

Selon la nature du sol du hall d’exposition, il peut s’avérer nécessaire de poser un faux-plancher, c’est-à-dire une sous-structure en bois avec des dalles de sol posées dessus, sur lesquelles on peut ensuite poser du liège, de la moquette ou tout autre matériau. Cela permet de compenser les inégalités et de créer une sensation agréable lors de la marche. Si vous avez opté pour le stratifié, la variante de faux-plancher est même inévitable, car celui-ci ne peut pas être posé directement sur le sol du hall.

Un faux-plancher, également appelé plancher élévateur, plancher à plate-forme ou plancher système, est une option pratique sur un stand d’exposition, car il permet de dissimuler des équipements techniques, des conduites, des câbles et d’autres détails qui, autrement, pourraient faire trébucher et seraient moins agréables à l’œil.

Conclusion : le sol de stand adéquat comme base de succès

Il vaut la peine de regarder vers le bas, car le bon sol de votre stand n’est pas un détail sans importance. Selon les besoins, il peut compléter discrètement la présentation générale ou servir d’accroche-regard qui attire les personnes intéressées. Outre le matériau approprié, la durabilité, la protection contre les incendies, la résistance à l’usure et la facilité de montage et de démontage nécessitent une réflexion approfondie avant de prendre une décision. Mais si votre base est stable et intelligemment conçue, plus rien ne s’oppose à une participation réussie au salon.

Nous espérons que ce blog vous a permis de poser des bases solides pour vous aider à choisir le sol de votre stand. Vous avez encore besoin d’aide ou souhaitez bénéficier du soutien d’experts ? Notre équipe se fera un plaisir de vous aider à concevoir et à choisir votre concept de stand d’exposition sur mesure.

Actualités

Informations juridiques

Bulletin d'information

Recevez les dernières mises à jour

Copyright © 2022 - Designed by SYMA.
Change your region